Invité de Studio Shems du vendredi 21 avril 2017, Khalil Ghariani membre du bureau exécutif de l'UTICA (Union Tunisienne de l'industrie, du commerce et de l'artisanat), a estimé que la ministre des Finances a mal choisi le timing pour ses déclarations sur la dévaluation du dinar.
Khalil Ghariani a assuré que ces déclarations ont créé la confusion chez les investisseurs et ont impacté négativement le marché des changes durant les dernières 48 heures.
Notons que l'UTICA a demandé hier, au gouvernement et à la BCT, dans un communiqué, une explication concernant la dévaluation du dinar.