Le député du Font Populaire Aymen Aloui a estimé, lors de sa présence aujourd’hui, dans Studio Shems, que le projet de loi sur la réconciliation administrative vise à « amnistier le cercle réduit de la bureaucratie corrompue. »
Aymen Aloui a jouté qu’il n’y a aucune justification logique ou politique pour la passation de cette loi. il a poursuivi : « on est aujourd’hui, face à la passation de cette loi de force (..) . »


Pour sa part, le dirigeant au sein du mouvement Ennahdha Houssine Jaziri a indiqué que cette loi date d’il ya deux ans et demi, et est entrain de passer calmement et non de force.
Il a ajouté que la présidence de la République a fait des concessions relatives à cette loi « elle a renoncé à la moitié de cette loi, chose qui est toujours refusée par la société civile. »a-t-il précisé.