Le Projet Green Med Initiative (GMI), qui vise à installer 36 machines de recyclage des bouteilles en plastique et des canettes dans 36 établissements scolaires au Grand Tunis, a été officiellement lancé, dimanche, à Tunis. C’est une initiative qui encourage les pratiques environnementales durables au sein des écoles et incite au recyclage des déchets.

Le projet d’un financement global de plus de 4 millions d’euros accordé par l’UE (Union Européenne), s’inscrit dans le cadre de la politique du voisinage européenne, regroupant 6 pays du méditerranéens, la Tunisie, le Liban, l’Egypte, l’Italie, la France et l’Espagne.

Mounir Mouakher, président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Tunis (CCIT), chargée de l’exécution de ce projet à Tunis, a indiqué que l’objectif est d’inciter les élèves à contribuer à la récupération des déchets plastiques et métalliques au sein des écoles pour les ré-exploiter dans la fabrication d’autres produits. D’après lui, ce type de projet pourrait aider à lancer d’autres initiatives visant à résoudre le problème des rejets du plastique partout.

Le ministre de l’Education, Néji Jalloul a déclaré que son département œuvre actuellement pour assurer l’ouverture de l’école sur son environnement et pour inciter les entreprises à parrainer les écoles. “Il faut apprendre à l’enfant la citoyenneté en l’initiant à des pratiques durables, dont le recyclage”, a indiqué le ministre, annonçant le lancement, avant les vacances d’hiver, d’une campagne de propreté dans les écoles en collaboration avec le ministère de l’Intérieur, l’UTICA et la société civile.

En effet, le projet GMI a pour cible les élèves des établissements scolaires et universitaires. Les étudiants vont recycler leurs contenants vides (canettes, gobelets….) en échange de points générés par les machines de recyclage: les RVM. Ils vont cumuler ensuite leurs points pour des récompenses basées sur un schéma de rachat qui sera exécuté.

Des programmes de communication et de sensibilisation des élèves à l’environnement sont prévus dans le cadre du projet.

Source : TAP