Le ministre de l’Intérieur Hedi Majdoub a assuré, vendredi 21 avril 2017, lors d’une séance d’audition, que 27 mille Tunisiens ont été interdit de partir aux zones de tension.
Hedi Majdoub a assuré par ailleurs, que parmi les 3000 Tunisiens qui sont déjà dans les zones de conflit, 60% d’entre eux sont en Syrie, 30% en Libye et le reste sont dispersés dans d’autres pays.
Il a indiqué dans ce même contexte que 535 personnes ont comparu devant la justice en 2016.