L’Assemblée des représentants du peuple consacrera prochainement, une plénière à l’examen des amendements de son règlement intérieur avec au programme l’adoption d’un chapitre dédié au code de déontologie et de conduite parlementaire.


Ce code, qui constitue une initiative parlementaire présentée par plusieurs députés, à l’initiative du député du bloc parlementaire d’Afek Tounes Riadh Jaidane, prévoit notamment, un engagement de la part du député à être le représentant de tous les Tunisiens et à défendre les intérêts du pays abstraction faite des considérations sectorielles ou des groupes de pression.


Il est également appelé, selon le texte de cette initiative, à renforcer les valeurs d’unité, de tolérance, de consensus et à éviter l’incitation à la discorde et tous ce qui pourrait porter atteinte à la sécurité et à la stabilité de l’Etat et de la société.


Le député est dans l’obligation de respecter les autres députés et de s’abstenir de tout acte qui pourrait être interpréter comme étant un manquement de respect à leur égard ou de porter atteinte à leur réputations, tout en veillant au respect de la confidentialité des données relatives aux institutions de l’Etat sans pour autant, violer le droit à l’information. En outre, la présidence de l’assemblée doit être informée préalablement, de toute visite officielle d’un député à un Etat, organisation ou institution.


Le code oblige encore le député à déclarer ses biens, à ne pas passer sous silence des actes de corruption et à ne prendre aucune initiative (proposition de loi ou amendement) pour en tirer un avantage personnel. Il est également, appelé a informer la présidence de l’assemblée de toute somme financière ou bien matériel reçus en dehors des primes et des avantages liés à sa fonction.


Concernant les absences, l’initiative propose seulement, d’obliger les députés à assister aux séances parlementaires et aux réunions des commissions outre l’obligation d’informer le président de l’assemblée par écrit, avant de s’absenter.