Dans une interview accordée au site qatari Al Sharq, l’ex-président de la République, Moncef Marzouki, a fait savoir que l’embargo mis en place par 4 pays de la région contre le Qatar serait l’ultime tentative de ces régimes pour amoindrir son rôle politique. Il a précisé que ceux qui voulaient isoler le Qatar sont actuellement isolés.

Moncef Marzouki a indiqué que le Qatar avait aidé la Tunisie à récupérer l’argent que Ben Ali et ses proches avaient placé à l’étranger. « Le Qatar nous a soutenu, politiquement, moralement et financièrement… alors que les Émirats ont corrompu la vie politique tunisiene en faisant cadeau de deux voitures blindés au chef de l’opposition à l’époque et actuel président de la République », a déclaré Marzouki.

En réponse à la question « les Émirats ont-ils soutenu la vie politique et démocratique en Tunisie et dans le monde Arabe ? », Moncef Marzouki a déclaré que les Émirats ont cherché à corrompre la classe politique tunisienne. « Faire cadeau de deux voitures blindées à l’opposition est un scandale parmi d’autres que nous avons découvert grâce à des personnes intègres », a-t-il répondu.

Marzouki s’est demandé comment un régime peut-il aspirer à être respecté tout en finançant la corruption ? « Des Émirats nous n’avons vu que du mal alors que le Qatar nous a soutenu. La preuve c’est que les supporters du football qui sont neutres soutiennent le Qatar en l’inscrivant noir sur blanc sur leurs pancartes ».