L’ambiance à la plénière de ce mercredi 13 septembre 2017 à l’assemblée a été très tendue. Les députés devaient débattre concernant le projet de loi de réconciliation administrative.

Plusieurs députés ont contesté l’ordre du jour sous prétexte que le conseil supérieur de la magistrature n’a pas statué sur la légalité de ce projet de loi.

La députée Courant Démocratique a fait savoir au président de l’assemblée qu’il n’avait pas le droit de changer l’ordre du jour de la plénière et qu’ils ne permettront pas le passage en force de ce projet de loi.

Dans le même contexte, le député Ennahdha, Ali Lâarayedh, qu’il est pour une réconciliation globale entre les Tunisiens dont une partie dans le cadre de la justice transitoire et de ce projet de loi. L’envoyé spécial de ShemsFM à l’assemblée a fait savoir que dans les coulisses un accord a été conclu en entre les partis Ennahdha et Nidaa Tounes pour passer ce projet de loi contre l’élection des membres manquants de l’ISIE.

À noter qu’au même moment se déroule une manifestation du mouvement « manich msamah » devant l’assemblée.