Le président du bloc parlementaire La Réforme nationale Hssouna Nasfi a considéré que « les communiqués du mouvement Ennahdha sont provocants pour le gouvernement et le parlement. »
Invité de Houna Shems lundi, Nasfi a appelé Ennahdha a accepté « le fait qu’il n’est pas majoritaire dans le parlement bien qu’elle soit la première force de l’ARP. »
Il a indiqué qu’Ennahdha « cherche toujours quelqu’un à lui faire imputer la responsabilité. »