Invité de La Matinale de Shems Fm, vendredi 7 aout, Bassem Trifi, membre de la Ligue tunisienne des droits de l'homme (LTDH), a assuré que l’avocate Nesrine Guerneh, qui a été agressée par le chef de poste de police de Mourouj 5, a reçu des menaces après avoir annoncé vouloir porter plainte auprès du procureur de la République.
Trifi a ajouté que « l’hôpital de Ben Arous a informé l’avocate que son dossier médical a disparu. »
«Nesrine Guerneh a reçu des menaces sur les réseaux sociaux, de la part de sécuritaires. Ils l’ont menacée de faire disparaître son dossier médical, de supprimer les vidéos attestant son agression et de déformer la réalité des faits » a-t-il assuré.

Le membre de la LTDH a appelé au limogeage du chef de la police.