Imed Hadj Khelifa, le porte-parole de l'Union nationale des syndicats des forces de sûreté tunisienne (UNSFST), a tenu à répondre à Bassem Trifi, membre de la Ligue tunisienne des droits de l'homme (LTDH), suite à ses déclarations dans La Matinale de Shems Fm au sujet de l’agression de l’avocate Nesrine Guerneh.
Dans la cadre de droit de réponse, Hadj Khelifa a déclaré que « c’est la justice qui va trancher dans l’affaire. »
« L’affaire est entre les mains de la justice. Il faut respecter les procédures. »a-t-il ajouté.