Bochra Belhaj Hamida ancienne députée et activistes des droits de l'Homme a qualifié « la situation en Tunisie d’effrayante, vu la hausse des taux de violence. »
Invitée de Houna Shems, mercredi, Bel Hadj Hmida a déclaré que «il y a un recul sur le plan des droits et des libertés. »
Elle exprimé, par ailleurs, sa déception de la société qui n’a saisi l’importance des libertés et droits acquis grâce à la Révolution.
L’activiste a dénoncé, en outre, « la violence sur les réseaux sociaux, qui contribue à renforcer la haine. »