L’ancien ministre de la Santé Abdeltif Mekki a estimé, que « le relâchement politique a impacté sur les préparations pour la deuxième vague du coronavirus. »
Invité de Houna Shems, lundi, le dirigeant au sein du mouvement Ennahdha a déclaré que « la politique impacte considérablement sur les préparations car c’est le gouvernement qui dirige la crise.»
Il a ajouté que « la Tunisie a réussi à lutter contre la première vague, car le groupe gouvernemental et la commission scientifique faisaient un travail complémentaire. »