Le directeur général de la direction des forêts Mohamed Boufaroua a qualifié les incendies qui ont succédé ces derniers temps de « crimes contre la nature
Selon Mohamed Boufaroua, il s’agirait « d’actes prémédités.» Il a assuré par ailleurs, que « les suspects sont en garde à vue. »
« Les peines les plus lourdes seront appliquées. »a-t-ajouté.
Il a précisé que prés de 900 hectares ont été endommagés par le feu.
Boufaroua a indiqué, en outre, que « la situation est sous contrôle » concernant les incendies qui ont été déclarés à Bejà, Jendouba ou El Kef.