Les dépenses de subvention de l’Etat, pour l’exercice 2021, sont estimées à 3 401 millions de dinars (MD), ce qui représente 8,3 % du total des dépenses du budget de l’Etat et 2,8 % du PIB, selon le projet de budget de l’Etat pour l’année 2021.
Ces dépenses sont réparties entre les subventions des hydrocarbures et de l’électricité et le gaz (501 MD), les produits de base (2400 MD) et le transport public (600 MD).
En ce qui concerne les hydrocarbures, les besoins de financement nécessaires à l’équilibre du système des hydrocarbures et de l’électricité et du gaz en 2021 (501 MD), seront mobilisés selon les scénarios suivants: un prix du baril de pétrole « brent » de 45 dollars et un taux de change du dollar à 2,800 dinars, sachant que chaque augmentation d’un dollar engendrera une hausse des dépenses de subvention de 129 MD et que chaque augmentation de 10 millimes dans le taux de change du dollar, une hausse de 25 MD des dépenses de compensation.
L’Etat prévoit une production nationale de l’ordre de 2 142 millions de tonnes de pétrole brut et 2,464 millions de tep, de gaz naturel, contre 1,872 million de tonnes et 2 143 millions de tonnes estimées pour l’année 2020. La consommation de gaz naturel est de 5,50 millions de tep, soit une hausse de 4,5% par rapport aux estimations actualisées pour 2020.
Le projet du budget de l’Etat prévoit aussi, une évolution de la consommation des produits pétroliers raffinés de 8,3%, par rapport aux estimations actualisées pour 2020 (3,802 contre 3,511 millions de tonnes) et l’importation de 2,906 millions de tonnes de produits pétroliers raffinés, contre 2,996 millions de tonnes prévues pour 2020 outre l’importation de 3,336 millions de tonnes de gaz naturel de l’Algérie (+1,1% par rapports aux estimations actualisées pour l’année 2020).
Le financement de ces besoins (501MD) se fera comme suit: 100 MD qui proviennent de la rationalisation de la consommation du gaz domestique et la réforme des circuits de distribution et la réservation par l’Etat d’un montant de 401 MD, au budget du ministère de l’industrie, de l’énergie et des mines, pour l’année 2021, au titre de la subvention des hydrocarbures
En ce qui concerne la subvention des produits de base, l’Etat a prévu un montant de l’ordre de 2400 MD contre 1800 MD estimés pour 2020. Les subventions sont de 1804 MD, pour les céréales, 290 MD pour les huiles végétales, 205 MD pour le lait, 86 MD pour les pâtes, 10 MD pour le sucre et 5 MD pour le papier scolaire.
Pour le transport public, une enveloppe de 600 MD sera proposée pour ce secteur contre 500,MD pour l’année 2020, au titre de la compensation du transport scolaire et universitaire et du transport à des tarifs réduits outre le transport gratuit de certaines catégories sociales.

(TAP)