L’union Générale Tunisienne du Travail (UGTT) quittera, au cours de cette semaine, son siège “symbolique et historique” à la place Mohamed Ali à Tunis pour s’installer, à l’avenue des Etats-Unis où elle a loué un local à titre provisoire.

Le porte-parole officiel de l’UGTT, Sami Tahri a déclaré, mardi à la TAP, qu’après la régularisation de la situation foncière de l’ancien bâtiment dont la centrale syndicale est devenue propriétaire, il a été décidé de le démolir pour construire un local plus moderne.

Tahri a indiqué que le bâtiment datant du début du XXe siècle est devenu délabré, malgré les entretiens multiples, ce qui a conduit à la décision de le démolir et de construire un nouveau siège qui prend en compte certaines des caractéristiques de l’ancien bâtiment dont notamment la façade. Il a ajouté que le coût du nouveau bâtiment est d’environ 15 millions de dinars, indiquant que des appels d’offres ont été lancés et qu’un plan tenant compte des spécifications requises a été choisi.

Il comprend 5 étages et 4 grandes salles de réunion, dont deux salles, chacune pouvant accueillir 600 personnes. Selon Sami Tahri, les travaux de construction du nouveau siège devraient durer environ deux ans, soulignant que l’Association pour la conservation de la ville de Tunis, l’Institut national du patrimoine et la municipalité de Tunis ont été consultés au motif que l’ancien bâtiment est situé dans une zone comprenant plusieurs monuments.