La présidente du Parti Destourien Libre Abir Moussi a considéré, mardi 1er décembre, que « le ministre des Affaires Religieuses ne connaît pas les dessous du ministère. »
Moussi a déclaré « qu’il existe un plan méthodologique pour créer un Etat parallèle » indiquant que « des financement sont destinés à des associations suspectes. »