La présidente du Parti Destourien Libre Abir Moussi a déclaré mardi, que « les mosquées ne sont pas sous contrôle, car certaines font encore la promotion du terrorisme. »
Lors d’une séance plénière, Moussi a ajouté que « la restauration des mosquées ne plus être affectées à des associations étrangères, car c’est une atteinte à la souveraineté nationale. »