Selon le gouvernement libanais, 2750 tonnes de nitrate d'ammonium seraient à l’origine des explosions qui ont dévasté Beyrouth, mardi.
Les autorités ont assuré que cet engrais hautement explosif était stocké dans un entrepôt du port.
« Il est inadmissible qu'une cargaison de nitrate d'ammonium, estimée à 2750 tonnes, soit présente depuis six ans dans un entrepôt, sans mesures de précaution. C'est inacceptable et nous ne pouvons pas nous taire sur cette question", a déclaré le Premier ministre Hassan Diab durant la réunion du Conseil supérieur de défense.
Le drame a fait plus de 100 morts et plus de 4 000 blessés, selon la Croix-Rouge libanaise, alors que les équipes de secours continuent de fouiller les décombres.