Deux violentes explosions ont secoué la capitale du Liban mardi en fin d’après-midi. L’énorme déflagration a fait au moins 135 morts, prés de 5000 blessés et des dizaines de disparus, selon un nouveau bilan fourni mercredi par le ministre de la Santé, Hamad Hassan.
D’après les autorités, ces déflagrations étaient notamment dues à l’explosion de quelque 2 750 tonnes de nitrate d’ammonium, stockées dans le port de Beyrouth.
Selon le gouverneur de Beyrouth, jusqu’à 300 000 personnes sont sans domicile en raison des énormes dégâts.