Paris et le département des Bouches-du-Rhône (Marseille) sont désormais classés en zone active de circulation du coronavirus. Cette décision permet aux préfets de prendre des mesures plus restrictives, comme la fermeture des restaurants, des marchés ou la limitation des rassemblements.
Le port du masque est déjà obligatoire depuis samedi dans plusieurs quartiers très fréquentés de Marseille et depuis lundi dans les "zones à forte concentration de personnes" de la capitale.
Le classement des deux agglomérations en zone active du virus permet aux préfets d'interdire la circulation des personnes et des véhicules, ainsi que l'accès aux moyens de transport collectif dans certaines zones, précise la loi du 9 juillet organisant la sortie de l'état d'urgence sanitaire.
Les autorités peuvent également ordonner la fermeture provisoire d'une ou plusieurs catégories d'établissements recevant du public ainsi que des lieux de réunions, bars ou restaurants notamment.
Avec 2 669 nouvelles contaminations en l'espace de 24 heures, les chiffres publiés jeudi par l'agence Santé publique France (SPF) ont montré que la progression du coronavirus en France avait atteint son rythme le plus élevé depuis la fin du confinement.
(avec Reuters)