Trois mille trois cent (3300) nouveaux cas de cancer du sein ont été enregistrés en Tunisie en 2019, a fait savoir, lundi le ministre de la santé, Faouzi Mahdi, ajoutant que ce type de cancer, le plus fréquent chez la femme, représente 30% de l’ensemble des cancers diagnostiqués.

S’exprimant lors d’une rencontre au siège de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à Tunis sur « le rôle des premières lignes de santé dans la lutte contre le cancer du sein à la lumière de la pandémie du coronavirus », le ministre a mis l’accent sur l’importance du dépistage précoce du cancer du sein pour augmenter les chances de guérison.

Il a souligné que 40% des tumeurs sont détectées à un stade avancé (5 centimètres de diamètre), ce qui complique, a-t-il dit, le processus de guérison et augmente les risques de mortalité, appelant les femmes à prévenir le cancer du sein, en privilégiant l’allaitement maternel, en adoptant un comportement alimentaire sain, en pratiquant une activité physique et en faisant des contrôles réguliers. Il a également souligné la nécessité pour les médecins des centres de soins de santé de base opérant dans toutes les régions de sensibiliser les femmes et de surveiller, régulièrement, leur état de santé pour détecter les signes de cancer du sein.