Un tribunal de Berlin a jugé illégale l'utilisation par Facebook des données personnelles de ses membres, estimant que le réseau social n'avait pas informé de manière adéquate ses utilisateurs de l'usage qu'il en fait, a déclaré lundi un groupe allemand de défense des droits des consommateurs.


Les paramètres par défaut de Facebook et certaines de ses conditions d'utilisation sont contraires aux lois sur la consommation et le tribunal a conclu que certaines dispositions relatives au consentement de l'utilisateur sur ses données étaient invalides, a expliqué la Fédération des organisations de consommateurs allemands (VZVB).
"Facebook cache les paramètres par défaut qui ne sont pas respectueux de la vie privée dans son centre de confidentialité et ne fournit pas suffisamment d'informations à ce sujet lorsque les utilisateurs s'enregistrent", a déclaré Heiko Duenkel, responsable des contentieux à la VZVB.


Le groupe américain a annoncé son intention de faire appel, bien que plusieurs éléments du jugement lui soient favorables. Dans un communiqué, le premier réseau social au monde dit avoir déjà procédé à des modifications importantes sur ses conditions d'utilisation et ses paramètres en matière de protection des données depuis l'ouverture du dossier en 2015.


(Reuters)