L’Agence Nationale de la Sécurité Informatique (ANSI) a mis en garde, dimanche, contre “une vague de cyber-harcèlement qui cible les utilisateurs et ce, en utilisant des emails de type “scam” pour demander des rançons à leurs victimes en les invitant à verser une somme d’argent en bitcoin”.

Selon une information publiée par l’ANSI, sur sa page facebook, “le pirate envoie un email-spam indiquant qu’il dispose du mots de passe de sa victime, qu’il a pris le contrôle à distance de son navigateur web et qu’il l’a filmé via sa webcam lorsqu’elle a accédé aux sites web pornographiques”.

“Enfin, il demande une rançon à verser, au plus tard après 24h, à défaut de tout envoyer aux contacts de la victime”, lit-on dans le même communiqué.A ce titre, l’ANSI a recommandé d’ignorer ces emails, de refuser toute demande d’acte illicite sur Internet et de désactiver le webcam ou toute autre caméra connectée à Internet, en cas de non besoin.

Elle a conseillé, de même, de ne pas répondre aux emails non sollicités demandant des informations personnelles, de changer les mots de passe régulièrement tout en optant pour des mots de passe complexes (chiffres, lettres et caractères spéciaux), de ne pas payer la rançon et de ne pas enregistrer les logins, mots de passe et les identifiants bancaires dans les navigateurs web.

L’Agence a appelé, aussi, les utilisateurs du réseau Internet de mettre à jour les navigateurs web avec les dernières versions, d’installer les extensions ” Netcraft ” et ” adblockplus ” dans le navigateur web et de vérifier l’authenticité des expéditeurs avant la lecture de chaque message reçu par e-mail ou affiché sur le mur de Facebook, Twitter et Instagram; et en cas de doute ne pas répondre.