Invité de La Matinale du mercredi 9 janvier, Mehdi Mahjoub membre du bureau exécutif de la Chambre nationale des concessionnaires automobiles a assuré que « c’est le ministère du Commerce qui fixe les prix des voitures populaires et non les concessionnaires automobiles. »
Mehdi Mahjoub a déclaré que 50% du prix de la voiture populaire revient au fabricant, 40% à l’Etat sous forme de taxes et environ 8% aux concessionnaires.
Il a indiqué que « la rentabilité d’une voiture populaire est fixe et est estimé à 1 mille dinars. »
« C’est le taux de change qui détermine les prix des voitures populaires.»a-t-il ajouté.