Invité de Houna Shems du mardi 18 juin, le secrétaire général adjoint de l’union générale du travail Bouali Mbarki a déclaré que « l’amendement de la loi électorale avant les élections est suspect. »
Bouali Mbarki a estimé que « l’amendement de cette loi en ce moment précis peut empirer les conflits politiques et troubler encore plus le climat électoral » assurant que « la Tunisie n’en a pas besoin. »
Il a appelé par ailleurs, au report de l’amendement de cette loi.
« Cette loi a été proposée sur mesure et entre dans le cadre de l’exclusion politique. »a-t-il ajouté.