Invité de Houna Shems du lundi 24 juin, le président du mouvement Ennahdha Abdelkerim Harouni a assuré que « Ennahdha ne gouverne pas, et s’il ne se faisait pas partie du gouvernement la situation aurait pu être plus dangereuse. »
Harouni a reconnu l’existence d’une crise dans le pays, tout en estimant que « Ennahdha n’est pas responsable de cette crise, et a plutôt atténué son impact par sa place dans le gouvernement.»
Il a tenu à assurer que « le mouvement est responsable, et a défendu la stabilité gouvernementale pour l’intérêt de la Tunisie. »