Le professeur en droit constitutionnel Jawher ben Mbarek a déclaré mercredi, dans Houna Shems, que « la présidente du Parti Destourien Libre Abir Moussi n’a plus le droit de candidater à la présidence du parlement pour non-prestation de serment. »
Il a assuré par ailleurs, qu’elle ne doit pas demandé de motion d’ordre tant qu’elle n’a pas prêté serment devant le président de la session inaugurale Rached Ghanouchi.
Notons que Abir Moussi a contesté l’absence de certains députés lors de prestation de serment.