L’expert-comptable Anis Wahhabi a indiqué, lors de son intervention dans l'émission Klem Fil Business que « pour les entreprises, si elles ont pu payer les salaires de mars, ça ne sera pas probablement le cas pour le mois d’avril. C’est pour cette raison que l’Etat doit réagir vite. »
Les mesures gouvernementales, selon l’expert, sont certes douloureuses, mais on n’a pas le choix. « L’Etat pourrait résister beaucoup plus que l’entreprise ou le citoyen », a-t-il déclaré.

 

L’expert préconise une série de nouvelles recommandations pour remédier à la crise :

• 1ère mesure vis-à-vis le ministère des Finances ; accélérer le paiement suspendu chez l’Etat à savoir le report d’impôts (report de TVA). Cette mesure ne demande aucune nouvelle loi.

• La 2ème mesure vis-à-vis la Banque Centrale de Tunisie ; mettre en place une ligne de crédit urgente qui sert à financer des crédits de gestion aux professionnels à court terme.

• 3ème mesure vis-à-vis le gouvernement concerne le chômage technique ; Sans tarder, il faut promulguer une loi d chômage technique permettant une prise en charge totale de la cotisation sociale et de l’impôt sur le revenu pour 3 mois renouvelables et le paiement de 70% du salaire hors prime.

• 4ème mesure vis-à-vis les PME, profession libérales et petits métiers : injecter de l’argent directement à ces entreprises, sous forme de subvention en partie et de crédit fiscal en partie. Le montant doit être proportionnel à la moyenne des impôts payés durant les 3 dernières années.