La présidente de la commission parlementaire d’enquête sur l’accident de Amdoun Saida Ouinissi a indiqué jeudi, qu’il y a une volonté politique visant à former « une commission parlementaire non-permanente consacrée à la sécurité routière. »
La députée a déclaré dans La Matinale, qu’il faut « faire face à la petite corruption dans certaines institutions du ministère du Transport. »
Au sujet de l’accident d’Amdoun, elle a indiqué que la commission d’enquête a recommandé dans son rapport final la mise en place d’une stratégie nationale de la sécurité routière et l’indemnisation des personnes touchés par l’accident, etc… »