La porte-parole du gouvernement Asma Shiri a assuré vendredi 3 juillet, que « la suspicion de conflit d’intérêts ne veut pas dire corruption. »
Invitée de La Matinale, Shiri, assuré qu’il y a « une confusion entre le conflit d’intérêts et la corruption. »
Quant à l'éventuelle démission du chef du gouvernement Elyes Fakhfakh de son poste, la ministre a déclaré que « ce sujet est exclue par Fakhfah et par les membres du gouvernement, vu que le gouvernement a présenté une bonne prestation, surtout dans la lutte contre la coronavirus. »