Le ministre de la Santé Abdeltif Mekki a assuré que la classification de la France dans la liste verte par la Tunisie, n’est pas à la demande de son ambassadeur, comme il a été annoncé.
Invité de Houna Shems, lundi, Mekki a précisé « qu’il n’a rencontré l’ambassadeur de la France qu’une fois nommé ministre. »
Il a ajouté que « certains ambassadeurs ont présenté des données mises à jour dans leur pays. Le classement des pays selon le risque épidémique a été rectifié. »