Le dirigeant au sein du mouvement Ennahdha Samir Dilou a déclaré mardi 14 juillet, « qu’il est contre le retrait de confiance du chef du gouvernement Elyes Fakhfakh, surtout que la justice n’a pas encore tranché dans l’affaire de conflit d’intérêts. »
Invité de Houna Shems, Dilou a considéré « qu’il ne faut pas condamner Fakhfakh avant que la justice ou les instances concernées disent leur mot. »
Il a assuré par ailleurs, que « Ennahdha n’a pas abordé le sujet de retrait de confiance de Fakhfakh. »