Le secrétaire général adjoint de l’Union Générale Tunisienne du Travail Samir Cheffi a assuré vendredi, que « l’union syndicale ne compte pas participer aux enchères des candidats à la présidence du gouvernement.»
Cheffi a estimé que « les partis politiques doivent traiter plus sérieusement avec les propositions présentées à la présidence du gouvernement » indiquant que « l’UGTT a l’impression que l’intêret partisan prime sur l’intérêt national. »