Le dirigeant au sein du mouvement Ennahdha Rafik Abdelslem a déclaré jeudi, que « la marche de la Tunisie ne dépend pas du maintien ou pas de Rached Ghnaouchi à la présidence du parlement. »
Abdelslem a ajouté, lors de sa présence dans Houna Shems, que « la motion de censure contre Ghanouchi est une preuve de démocratie et que le parlement est libre et reflète la volonté populaire. »
Notons que le président du parlement Rached Ghanouchi poursuivra la présidence du parlement, ce, suite à un vote de 97 députés seulement sur la motion de censure, jeudi 30 jeudi.