Invité de Houna Shems, mardi 4 aout, Chawki Tabib le président de l'Instance nationale de lutte contre la corruption, a déclaré que « toutes les accusations par la société Vivan à l’encontre de l’instance au sujet du conflit d’intérêts sont fausses. »
Tbib a ajouté que ces accusations peuvent avoir des répercussions très dangereuses sur la société.
Il a considéré que ces accusations sont sous forme de « diffamation, propagation de rumeur, et atteinte à un fonctionnaire public… »
Tbib a assuré qu’ils vont poursuivre en justice la société considérant que les accusations de Vivan « sont pour se faire remarquer. »