Le ministre du Transport Moez Chakchouk a assuré, mardi, que « l’affaire qui a été partagée sur les réseaux sociaux ne le concerne pas personnellement, mais en tant que représentant légal de la Poste tunisienne. »
Lors de son intervention dans La Matinale, Chakchouk a précisé que « l’affaire remonte à 2017, au sujet du système informatique des virements et que les erreurs ont été réglés rapidement, mais les procédures judicaires se poursuivent. »
Notons que Chakchouk avait occupé le poste de Président-Directeur général de la Poste tunisienne.