L’ancien diplomate et ancien ministre des Affaires Etrangères Ahmed Ounais a considéré que « le changement des gouvernements et des ministres des Affaires étrangères ne servira pas la stabilité et impactera sur les dossiers. »
Invité de Houna Shems, jeudi, Ounais a exprimé « son souhait de voir la Tunisie fermer la parenthèse de perturbation des postes. »