Une étude effectuée par le Centre de recherches, d'études, de documentation et d'information sur la femme (CREDIF) lance à partir de lundi, une campagne de sensibilisation pour lutter contre la violence numérique, intitulée «la violence numérique est un crime. »
Lors de son intervention dans La Matinale du lundi 19 octobre, la directrice générale du CREDIF Najla Allani a précisé que selon une étude effectuée par le centre « 89% des femmes sont victimes de violences numériques, mais 95% d’autres elles ne portent pas plainte.»
Quant aux raisons, Allani a indiqué que « la plupart des victimes ne savent pas qu’il existe une loi pour les protéger de la cyber-violence, d’autres craignent le regard de la société. »