La présidente du parti destourien Libre Abir Moussi a considéré le traitement du gouvernement avec la coalition Al Karama est « une erreur d’Etat. »
Elle a expliqué, lors de son intervention dans Houna Shems, lundi, que « le grand défaut du chef du gouvernement Hichem Mechichi consiste à son désir d’être ami avec tout le monde, mais le pays ne peut pas être dirigé de cette manière. »
Moussi a indiqué « qu’il n’est pas possible de traiter avec des parties qui blanchissent le terrorisme et l’argent ».
Quant à l’initiative d’Al Karama relative au décret 116, Moussi a déclaré que « la coalition "terrorisme et takfir" veut passer leurs intérêts sans penser à l’impact sur la sécurité nationale. »