Le président du bloc parlementaire La Réforme, Hssouna Nasfi, a indiqué mardi, dans Houna Shems, que « son bloc a décidé de présenter une motion de lutte contre la violence verbale dans le parlement. »
Le député a ajouté que « tous les présidents des groupes parlementaires ont réagit positivement à cette motion, sauf le bloc du Parti Destourien Libre, qui s’est considéré visé. »
« Le 30 novembre, la dernière version de la motion sera rédigée après la réception de toutes les propositions. »a-t-il proposé.