Le secrétaire général adjoint de la Fédération générale des surveillants et des surveillants généraux Taieb Blaidi a considéré, jeudi, que « l’incident du foyer des élèves à Hafouz n’est qu’une comédie pour alimenter les tensions. »
Lors de son intervention dans La Matinale de Shems Fm, Blaidi a assuré que « le ministère de l’Education et le ministre sont au courant de la tenue de la grève ouverte des surveillants, » ajoutant que « les clés des foyers sont en possession des directeurs des établissements scolaires. »
Il a indiqué que « leur grève est pacifique depuis 59 jours, et qu'ils sont sont en possession d’un accord signé le 8 mai 2018 qui n’a pas encore vu le jour. »
Il a démenti par ailleurs les déclarations du directeur général des examens au ministère de l’Education Omar Oulbeni qui a assuré mercredi, que « 40 mille élèves ont été privés des cours depuis lundi, à cause de la grève des surveillants et surveillants généraux. »