Commentant la crise politique actuelle, l’ancien président de l’assemblée Constituante Mustapha ben Jaafer, a estimé que « la Constitution a été mise à l’écart. »
Invité de Houna Shems, jeudi 4 mars, ben Jaafer a ajouté que « le problème ne réside pas dans la Constitution mais dans la manière de son application. »
Il a imputé en outre, la responsabilité aux partis au pouvoir tels qu’Ennahdha et Nidaa Tounes, et à l’absence de la cour constitutionnelle.