Le chef de service de médecine d'urgence à l'hôpital Abderrahmane Mami de l'Ariana, Dr Rafik Boujdaria, a considéré lundi que « les mesures annoncées samedi dernier pour la lutte contre le coronavirus sont insuffusantes. »
Invité de Houna Shems, Dr Rafik Boujdaria a assuré qu’un confinement de 10 ou 15 jours aurait dû être imposé pour rompre la chaine de contamination et réduire la propagation du virus. »