Le président du parti Afek Tounes, Fadhel Abdelkefi, a condamné l’interpellation des jeunes ayant recours à la Cryptomonnaie.
L'ancien ministre du Développement, de l'Investissement et de la Coopération internationale, a assuré mardi, à La Matinale de Shems Fm, que « la loi de change promulguée en 1976 doit être annulée et refaite, et non juste amendée. »
Il a considéré en outre, que « la Tunisie ne changera pas si les lois ne changent pas. »