Le président de la commission des réformes et de lutte contre la corruption Badreddine Gamoudi a considéré mercredi, que « le ministère de l’Intérieur est infiltré. »
Il a accusé des hauts responsables au ministère de faciliter l’entrée d’un terroriste en Tunisie de Turquie, le 17 juin 2021, sans être arrêté bien qu’il soit recherché. »
Il a imputé la responsabilité au ministre de l’Intérieur par intérim Hichem Mechichi et aux hauts cadres du ministère.
Le député a dénoncé aussi le silence du ministère à ce sujet.