Invité de Houna Shems vendredi 23 juillet, le député Hatem Mliki a qualifié les journées portes ouvertes pour la vaccination «d’acte criminel.»
«Ce crime nécessite de juger les responsables.» a-t-il ajouté.
Le député a indiqué qu’il a adressé une question écrite au ministre de l'Intérieur au sujet des circonstances survenues pendant les jours de l’Aid.
Il a précisé qu’il se dirigera vers la justice s’il ne reçoit pas une réponse claire.
« Et si la justice tunisienne ne tranchera pas à ce sujet, je me dirigerais vers la justice internationale. »