Le professeur en droit constitutionnel Iyadh Ben Achour a considéré que «c’est une drôle d’hérésie que le chef d’Etat se charge du ministère public. »
Dans une déclaration à Shems Fm, Ben Achour a ajouté que « rassembler tous les pouvoirs (juridique, législatif et exécutif) chez une seule personne est une préparation à la dictature.»
«C’est un virage dangereux dans la vie de la démocratie Tunisienne.»a-t-il indiqué.