Le député Courant Démocratique Nebil Hajji a considéré vendredi que « le décret 117 est une infraction à la Constitution et un rassemblement de tous les pouvoirs entre les mains du président. »
Hajj a ajouté : « même dans les régimes dictatoriaux, on n’a pas vu le pouvoir constitutionnel entre les mains du président. »
Il a ajouté que « tout ce qui va être soumis par Saied à un référendum, il sera approuvé car le peuple va voter pour le président. »
« Encore plus dangereux, les décisions du président ne peuvent pas être contestées. »