Commentant le report de la Sommet de la francophonie, le député au parlement suspendu Mongi Rahoui, a estimé que « la Tunisie n’est pas la seule responsable de ce report. »
Lors de son intervention dans La Matinale, il a tenu pour responsable en partie la France « qui, elle-même, pas encore prête pour ce sommet. »
« Le Sommet de la francophonie est important et est un grand évènement mais qui ne changera rien à la situation actuelle que vit la Tunisie. »
Quant à la déclaration de l’ancien président Moncef Marzouki, dans la quelle il s’est dit « fier » de sa participation au report du sommet de la Francophonie, Rahoui a considéré que « Marzouki est un cas pathétique qui demande un suivi. »