Commentant la dégradation de la note souveraine de la Tunisie à long terme, en devises et en monnaie locale de B3 à Caa1 et maintenu la perspective négative, l’expert économique Moez Joudi a déclaré vendredi, que « le financement de la Tunisie par le FMI sera dorénavant conditionné par l’application d’un programme de soutien aux réformes. »
Lors de son intervention dans La Matinale, Joudi a assuré que « le gouvernement Bouden sera un gouvernement de sauvetage et de réformes, et que chaque réforme sera accompagnée de décisions douloureuses. »
Il a insisté sur l’importance de la mise en place d’une feuille de route claire et un programme clair pour la prochaine période.